Armoires blindées

Accueil Produits A propos de nous Contacts Carte du site

Armoires blindées

 

Utiliser un PC de bureau normal dans une zone de danger de niveau 2: un modèle intelligent d'armoire permet aux PC de bureaux normaux d'être utilisés en zone de danger de niveau 2 et est plus abordable que d'autres solutions de zones dangereuses.

Armoires blindées L'une des stipulations de la directive 94/9/EC d'ATEX est que les entreprises doivent identifier correctement leurs zones de danger d'ici 2003. Cela signifie que dans beaucoup de zones qualifiées de niveau 1 à l'heure actuelle, beaucoup de zones 2 restent à être identifiées. Ceci a un impact important sur l'informatisation. Les zones de danger de niveau 2 ne nécessitent pas forcément de systèmes informatiques chers blindés ou ventilés. Les armoires PC à ventilation limitée d'Armagard permettent à des ordinateurs normaux de bureau d'être utilisés en zone 2 et elles sont beaucoup plus abordables que d'autres solutions pour zones de danger. Elles accueillent un plan de travail pour ordinateur et un écran qui peut mesurer jusqu'à 53 cm et elles comprennent un clavier à membrane et un système de pointage. Ces systèmes de type N sont pleinement conformes aux normes de la directive 94/9/EC ATEX et ont été indépendamment contrôlés et approuvés. Les zones de danger de niveau 2 sont celles dans lesquelles une atmosphère explosible peut se développer, mais seulement rarement et pour de très courtes périodes. Tous les produits de zone 2 doivent se conformer aux normes européennes de la directive 94/9/EC avant 2003. La directive ATEX harmonise les normes disparates des pays actuellement membres de l'Union Européenne et est reconnue comme procédure internationale. Les armoires PC à ventilation limitée d'Armagard sont conformes à la directive, conformément à la norme pour les systèmes de type nR (ventilation limitée) (EN 50021:1998). Cette norme signifie que l'armoire, lors d'opérations normales, ne peut pas déclencher de feu dans un environnement explosible et il est peu probable qu'elle cause de court-circuit déclenchant un feu.